THE (A)SOCIAL NETWORK

Découvrez le projet « The (a)social network » * produit par Bigger Than Fiction ! Ce dernier bénéficie d’un accompagnement dans son développement innovant par les meilleurs experts du transmedia et de formations dans le cadre du Labo 2017, en partenariat avec CIFAP et le Centre de formation professionnelle de l’INA :

 

 

Pitch :

Anna, 18 ans, fait des happenings féministes qu’elle poste sur son Instagram. Elle veut faire réfléchir avec les enjeux du féminisme moderne – très loin des Chiennes de garde des années 70, et proche de ce que peuvent promouvoir certaines stars comme Beyonce ou Emma Watson (Pourquoi s’épiler ?, La question du voile, l’excision, l’orgasme, le manspreading, le mansplaining, la charge mentale, etc.) tout en faisant rigoler les gens. Elle est sûr de ça : en faisant marrer les gens, tu peux faire passer plein de messages. La beauté de son geste passe aussi par une certaine maladresse et naïveté adolescente, qui rendent ses happenings populaires car accessibles et drolatiques tout en étant engagés. Chacun peut se sentir concerné et a envie de se positionner face à ce qu’elle fait (pour la contredire, la valider, lui mettre du plomb dans la cervelle, l’acclamer, la basher, la prendre comme modèle ou comme bouc émissaire).

Elle a fait une performance sur le port du voile devant la fac. Elle l’a filmée et diffusée sur sa page facebook. C’est cette vidéo qui est à l’origine du « shitstorm ». La série commence à ce moment-là. On suit le début de sa descente aux enfers puis Anna se ressaisit et reprend ses vidéos avec encore plus d’acharnement et de conviction qu’auparavant.

 

Concept :

UNE SÉRIE NATIVEMENT SOCIAL MÉDIA
The (a)social network est une série social média native. Cette fiction a été conçue pour être réalisée et diffusée sur les médias sociaux.
La série sera diffusée en deux temps, pendant 8 semaines.
Au quotidien sur un compte Instagram dédié. Anna s’exprime à travers l’interface des stories dans un discours en temps réél simulé. Chaque jour 1 minutes 30 de contenus seront diffusés, tout au long de la journée.
Chaque semaine ces contenus sont compilés pour former un épisode de 10 mn. Ces épisodes, 8 au total, pourront être mis à disposition sur la plateforme du diffuseur ainsi que sur Facebook.
Le scénario fait écho au temps réel, une fois par semaine, le scénario réagira à l’actualité de la fiction. Des clins d’œil aux internautes, ou écho à l’actualité de la série, le tournage au long court et en temps réel nous permet de pousser l’illusion de réalité dans la fiction et fabriquer une interactivité avec les outils natifs des médias sociaux.

DISPOSITIF
Internet est devenu l’espace le plus social et le plus asocial à la fois. Des bandes y font justice, décidant du bien et du mal. Dans une haine, parfois sans limites, ces lynchages numériques sont une réalité. À travers une fiction qui s’adresse à un public jeune (15-25), cette série Instagram entend ouvrir la discussion et sensibiliser en douceur aux méfaits du “shitstorm”.
Il existe dans “the asocial network” une volonté double. Celle d’adresser un sujet extrêmement actuel à travers une dramédie qui prend le contrepied d’une narration noire ou éducative. L’héroïne s’en sort toujours avec humour.

L’autre volonté est bien sûr d’innover sur la question d’œuvre à destination des médias sociaux. En transcendant les grammaires visuelles à l’œuvre et en impliquant toujours plus les communautés dans la diffusion et l’expérience vécue.

 

*anciennement appelé Webmob