Découvrez le projet “Rêve Polyphonique” produit par Flach Film, dans le cadre du Labo 2016 ! Ce dernier bénéficie d’un accompagnement dans son développement innovant par les meilleurs experts du transmedia et de formations dans le cadre du cycle Multi Ecrans, en partenariat avec CIFAP et le Centre de formation professionnelle de l’INA :

“Rêve Polyphonique”

 

 

Pitch :

 

Peut-on communiquer par les rêves ?

 

Bien que ce soit une idée plutôt séduisante, elle s’impose comme tout à fait impossible aux matérialistes que nous sommes.
Et pour cause, cela supposerait que l’on ait des capacités cérébrales proches de celles du dauphin pour pouvoir envoyer les ondes sonores qui permettrait à ceux qui nous en- tourent de les interpréter en images, le tout pendant le sommeil. Absolument impossible.

 

Pourtant, la communication dans les rêves fait partie d’un grand nombre de nos histoires, et ce depuis la nuit des temps.
Que ce soit dans les récits bibliques, dans la littérature, dans la philosophie et la psychanalyse, et même dans le cinéma, les compteurs d’histoires n’ont cessé d’imaginer le phénomène et d’en explorer les conséquences.

 

Ainsi, les rêves partagés se sont inscrits par le récit, et non par la pratique, dans la culture occidentale.
Mais si nous ne nous autorisons pas à y croire, pourquoi avons nous tant besoin que ce phénomène fasse partie de nos histoires ? Quand est-il dans d’autres cultures ?

 

Rêve Polyphonique est un projet qui part à la rencontre de ceux qui rêvent ensemble. Il est une invitation à questionner la possibilité de partager un rêve, d’en faire une expérience commune dans le récit et dans la pratique. C’est aussi un voyage onirique, une exploration autour du besoin de partager et de transmettre à l’heure des réseaux sociaux.

 

Rêve polyphonique, c’est un projet bi-média, un documentaire de 52 minutes et un jeu en ligne de 30 minutes qui vous invitent à la découverte d’un espace onirique commun.

 

ÉQUIPE

Alice Lepetit conception & narration

Florian Veltman gamedesign

Juliette Barbagègre illustration & univers graphique

Nils Peschanski musique & sound design

Isabelle Raynauld réalisation documentaire