Pour Mark Zuckerberg, l’avenir des réseaux sociaux passera par les environnements 3D, mais de manière plus subtile que Second Life.